Son Bordeaux du Tac au Tac par Yves Simone

Le questionnaire BGV du TAC au TAC

 

Guide amoureux de Bordeaux et des Landes, râleur, nostalgique. Yves nourrit quelques ambitions personnelles pour sa ville de cœur.

 

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

La charpente du Grand-Théâtre, hélas beaucoup plus difficile à montrer (2 fois de toute ma carrière de guide, 40 ans ! 😉 que la centrale nucléaire de Braud et Saint Louis : cherchez l’erreur pour une ville qui ambitionne de  devenir une capitale du tourisme

 

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

La vue sur la rive droite quand on arrive place de la Bourse !

 

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ?

L’Espace Marengo, rue Marengo à St Michel

 

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ?

Le Bordeaux Rock et Allez les filles !

 

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?

Mon lycée, François Magendie

 

  1. Un bordelais qui m’énerve ?

C ‘est une bordelaise, La statue disproportionnée de Chaban ! A Mériadeck svp !

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ?

Saint Michel et ce qu’il en reste

 

  1. Suis-je transversal dans ma pratique de la ville ?

Plus ou moins

 

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

Dans les Musées

 

  1. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ?

Ludo Martinez

 

  1. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?

Oui ! Trop belle pour beaucoup !

 

  1. Le bordelais important des 10 prochaines années c’est qui ?

Il surprendra tout le monde !

 

  1. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?

Le marché du Colbert (des Chartrons)

 

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Point trop n’en faut (drait)

 

  1. Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ?

Le Marché de Bacalan

 

  1. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ?

Mais oui, les colocataires de mon immeuble qui arrivent de toute la France pour intégrer leur école de commerce… Chaque année il y en a des nouveaux, sans parler des milliers de touristes (40 ans de métier) à qui j’ai fait visiter la ville…

 

  1. Votre commune de la Métropole préférée ?

Bègles, pardine, ma petite patrie

 

  1. Ce qui ne doit pas changer ?

La beauté de La ville, svp

 

  1. Un juron bordelais qui vous parle ?

Oh antigueille mais je ne l’entends plus… c’est gavé triste…

 

  1. Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ?

Finir le job sur les quais, svp : Le Tunnel voiture depuis le passage sous le pont de pierre jusqu’à la sortie des Quinconces…

 

  1. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ?

Dur-dur pour les jeunes mais en progrès

 

  1. A quoi reconnait-on un néo bordelais ?

A son chic parisien

 

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?

Le tertiaire

 

  1. Bordeaux, une ville où entreprendre ?

Oui

 

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre

Darwin à agrandir svp

 

  1. Votre « événement » bordelais préféré ?

La venue de l’historien de l’art Alexandre Gady dans le cadre des conférences des Amis des musées

 

  1. Votre asso, club d’influence préféré ?

La Société Archéo

 

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ?

Le Pont de Pierre, Saint Michel et sa flèche, le Grand théâtre,la Cité du Vin, le pont Levant, le stade Lescure… et les… quais

 

  1. Mon entreprise bordelaise favorite

Les entreprises qui travaillent avec et pour la forêt, la grande oubliée de la ville, rapport au vin..

 

  1. Le blog, site, l’appli bordelaise dont je ne peux pas me passer ?

Euh… trop vieux pour ce genre de chose, mon Journal, Le Sude Oueste

 

  1. La ligne de tram qui manque ?

Trop, et trop cher, des bus et piste cyclable svp

 

  1. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

Le guide pendant 40 ans, 560 émissions sur TV7 Bordeaux, BXCycloBox, Du pin sur la planche, avoir participé, avec quelques amis, au sauvetage d’escaliers dont celui de l’hôtel St François, au dernier morceau du rempart romain encore l’air libre..

 

  1. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?

Elle m’a donné un métier, une passion, un sacerdoce, une ambition, des projets… beaucoup beaucoup d’autres choses et c’est pas fini !

 

Guillemette Bardinet
Share
This