Son Bordeaux du Tac au Tac par Véronique BERGE

Véronique Berge, correspondante du Sud Ouest des quartiers Nansouty et Saint Genès nous livre sa vision éclairée  et transversale d’un Bordeaux qu’elle connait intimement du Nord au Sud et qu’elle traverse en insatiable curieuse à bord de son bolide à pédale.

 

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ? Presque tout ! Elle est vraiment belle cette ville non ?

 

  1. Ce que j’aimerais cacher ? La cité municipale

 

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ? Le temple protestant qui vient d’ouvrir ses portes au public, rue Notre Dame avec les oeuvres de Gonzalo Borondo

 

  1. Un truc bordelais que je suis la seule à aimer ou à détester ? A aimer : Le Conservatoire pour les souvenirs avec mes enfants, l’ambiance et la pelouse derrière donnant sur les Beaux Arts et l’église Sainte-Croix

 

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ? : Les allées de Tourny

 

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ? Nansouty et Saint-Genès, à force d’en arpenter les rues pour aller faire mes articles, j’en connais tous les secrets et beaucoup de ses habitants

 

  1. Un bordelais qui m’énerve ? Ceux qui habitant dans le centre et ne se rendant pas compte de leur chance et privilège, fustigent ceux de la périphérie pour leur conduite non écologique.

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ? Dans les endroits où il y a trop de monde, et il commence à y en avoir beaucoup…

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ? En ce moment, chez Luis sur la place Nansouty devant un café le matin ou une bière le soir… ou l’inverse, non je rigole !

 

  1. Suis-je transversale dans ma pratique de la ville ? Oui car j’ai pas mal bougé sur Bordeaux. Et puis les rencontres que je fais pour mes articles me font entrevoir plusieurs de facettes de la ville.

 

  1. L’endroit où j’avoue ne jamais être allée, que j’assume : Je suis curieuse, je vais voir partout

 

  1. L’endroit où j’avoue ne jamais être allée, que je n’assume pas : Je n’ai jamais visité la Grosse Cloche. Je passe dessous presque tous les jours et à chaque fois je me dis qu’il faut que je m’y arrête

 

 

  1. Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ? La Grande Poste, rue du Palais Gallien. Un concept restaurant, salle de spectacle, boutiques de créateurs, complètement atypique mais qui affiche complet assez souvent finalement.

 

  1. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ? Les lieux de vie qui se multiplient dans les proches périphéries.

 

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ? A Lacanau, sur un petit ponton au bord du lac

 

  1. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ? Le tien me plairait assez !

 

  1. Le(a) bordelais(e) important(e) des 10 prochaines années c’est qui ? Certainement le prochain maire, car la lutte va être rude !!!

 

  1. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ? Le parc bordelais parce que j’aime qu’il y ait des parcs, mais je préfère planter mes tomates dans mon jardin.

 

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ? Elle donne l’impression contraire : autrefois avec son image de ville fermée sur elle-même et aujourd’hui avec ses autocollants « Parisien rentre chez toi », mais au fond, elle est bonne fille !

 

  1. Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ? Le marché du dimanche quai des Chartrons, la rue Notre Dame, la place des Chartrons

 

  1. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ? Oui, je suis plutôt conviviale et j’aime présenter mes amis aux nouveaux venus

 

  1. Votre commune de la Métropole préférée ? Bègles que je découvre depuis peu rassemble vraiment beaucoup de qualités : un grand parc, une plage au bord d’un lac, des petites maisons tranquilles, une piscine magnifique, un marché trop sympa, un maire écolo !

 

  1. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ? Les nouveaux bâtiments construits si près les uns des autres au prétexte que dans les rues de la vieille ville les maisons n’étaient pas plus éloignées

 

  1. Ce qui ne doit pas changer ? Cette volonté nouvelle de planter des arbres et de créer des espaces verts. L’été presque 8° d’écart entre Bordeaux et Léognan où habitent mes parents

 

 

  1. Un juron bordelais qui vous parle ? Anfigueille, pour moi c’est typique bordelais, mes souvenirs et rigolades de lycée

 

  1. Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ? Un vrai code de la route pour la circulation des vélos dans Bordeaux !!!

 

  1. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ? start-up, numérique, tourisme

 

  1. A quoi reconnait-on un néo bordelais ? L’indice le plus simple : un néo bordelais dit pain au chocolat et sac au lieu de chocolatine et poche, après le reste c’est plus difficile à deviner…

 

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ? Souvent dans ce qu’ils faisaient avant, mais désormais en télé-travail, de Bordeaux. Sinon beaucoup dans l’informatique il me semble…

 

  1. BX, une ville où entreprendre ? Toujours pas très facile, mais le numérique y a trouvé sa place. Sinon ouvrir un restaurant semble le plus sûr !

 

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre : Grip, une start-up créée par 2 garçons qui font des merveilles avec des imprimantes 3 D. En priorité des pièces détachées pour voitures de collection, mais ils savent tout faire !

 

  1. Le plus beau projet pour la ville ?  Ce serait un immeuble végétal à l’image du bosco Verticale à Milan. C’est un beau projet des immeubles arbres et ça fait du bien de s’occuper de ses plantes

 

  1. Votre « événement » bordelais préféré ? Le marché de la poésie organisé sous la halle aux Chartrons par Jean-Paul Brussac et Marie Gouzien de la librairie Olympique. A chaque fois, de belles surprises avec des invités et des lectures fantastiques. C’est tous les ans au mois de mars.

 

  1. Votre asso, club d’influence préféré ? Les jardins partagés de la Villa Pia créés par l’association Bordeaux 5 de Coeur dont je suis membre. Stéphane Domecq s’en occupe d’une façon inventive et généreuse. Il y a de la vie et de la rencontre dans cet endroit.

 

  1. Le réseau pro qui vous correspond ? Le centre d’animation Argonne est une pépite pour mes articles, ainsi que les associations et les commerçants de Nansouty et Saint-Genès

 

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ? Les quais, Darwin, depuis quelques temps le MADD avec de belles expositions et ses apéros du jeudi qui rassemblent un public nouveau, le quartier rue St-James, place Fernand Lafargue, place Ste-Colombe où pour trouver une table il faut arriver à l’heure du goûter !!!

 

  1. Les quartiers ou villes de demain ? Le bas Lormont. Près du pont, un mélange de Montmartre et de San Francisco !!! Tranquille et pas si loin du centre de Bordeaux

 

  1. Mon entreprise bordelaise favorite : Blue Madone, rue du Loup. Créée par une jeune femme adorable et dynamique. Un concept store où l’on trouve du vintage mais aussi des créateurs. Il y a même un petit espace chaleureux où l’on peut y boire un thé.

 

  1. Le blog, site, l’appli bordelaise dont je ne peux pas me passer ? Serial blogueuse d’Isabelle Camus pour ses articles sur l’écologie. Sinon je regarde peu les blogs, à part quand je voyage pour découvrir des parcours hors des sentiers battus.

 

  1. L’endroit le plus photogénique de la métropole ? Mériadeck. C’est fou tout ce qu’on y découvre comme trouvailles architecturales et angles de vue

 

  1. La ligne de tram qui manque ? J’ai la chance d’habiter assez près de tout de et d’avoir un vélo qui file comme le vent

 

  1. Le lieu le plus politiquement incorrect ? Il n’y en a pas vraiment, Bordeaux est plutôt sage

 

  1. Qu’est ce qui rassemble les bordelais ? Je n’oserais plus dire un bon verre de vin car le nombre de brasseurs de bière qui se sont installés à Bordeaux est fascinant !

 

  1. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ? J’ai donné un petite visibilité à certaines personnes, à des lieux ou à des événements et puis je fais pas mal de bénévolat.

 

  1. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ? Je marche beaucoup, très tôt le matin. Bordeaux me donne très souvent des levers de soleil merveilleux sur le fleuve et les façades des quais. Des vrais moments de bonheur.

 

  1. Mon cœur est Bordeaux Nord ou Bordeaux Sud ? Bordeaux Sud, même si je viens de passer 7 ans dans le Nord !!!

 

  1. La question à laquelle j’aurais aimé répondre ? J’adore les cafés alors : Mon café préféré ? le café Piha rue des Ayres, atelier de torréfaction, un lieu chaleureux et sympa où on boit du bon café. Ou alors : Mon lieu préféré pour écouter de la musique ? le nouveau Thélonious, rue Bourbon, pour écouter du jazz, on se croirait presque dans un club à Chicago ! Ou encore (plus sérieux) : Mon lieu préféré pour où aller travailler ? Le Buro des Possibles, un working-café bien confortable et gourmand, on peut même y déjeuner.
Guillemette Bardinet
Share
This