Son Bordeaux du Tac au Tac par Suzanne LAURENT

Suzanne Laurent a une solide connaissance de l’économie locale. Coordinatrice de projet ayant un grand sens de l’organisation, Suzanne  facilite et allège le quotidien des dirigeants. Aujourd’hui, elle nous livre sa vision de Bordeaux par le biais de notre questionnaire du Tac au Tac.

 

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

La merveilleuse balade sur les quais, la porte Cailhau, la Cathédrale Saint André… et bien sûr la Rue Sainte Catherine.

 

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

Le caravaning sur les parkings des centres commerciaux.

 

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffée, surprise ?

Le Muséum de Bordeaux.

 

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?

Les clubs d’entreprises et les rencontres avec @Véronique MATHIEU-LAFON, animatrice économique territoriale à la CCI de Bordeaux.

 

  1. Un bordelais qui m’énerve ?

Celui qui croit être une personnalité bordelaise et qui s’incruste partout, même là où on ne l’invite pas. Et j’en connais !

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ?

Bacalan

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ?

« Bégueuls »  (Bègles 😉 )

 

  1. Suis-je transversale dans ma pratique de la ville ?

Je n’ai pas vraiment de frontières. Je vais là où les événements me portent !

 

  1. L’endroit où j’avoue ne jamais être allée, que j’assume

Totalement assumé : Darwin.

 

  1. L’endroit où j’avoue ne jamais être allée, que je n’assume pas

Bassins à flot… mais je compte vite y remédier dès l’ouverture du Bassin des lumières !

 

  1. Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ?

Bordeaux Euratlantique. Une Opération d’Intérêt National qui apporte de la vie à des quartiers en errance ou vieillissants.

 

  1. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?

Oui, d’être seulement la 4ème ville de France mais elle y travaille.

 

  1. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?

La Cathédrale Saint André, qui trône majestueuse.

 

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Parisienne de naissance, espagnole d’origine, je n’ai que du bon et du bien à dire de l’accueil que j’y ai reçu. La preuve, 20 ans après j’y suis toujours !

 

  1. Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ?

Les « Capus » pour Bordeaux ou à Bègles, Place du 14 Juillet pour les huîtres et le petit vin blanc après le marché et le brunch du dimanche matin à la Piscine art déco Les Bains.

 

  1. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ?

Oh que oui ! J’en ai même fait venir dans la région !

 

  1. Votre commune de la Métropole préférée ?

Bègles évidemment !

 

  1. Un juron bordelais qui vous parle ?

Putain de moine !

 

  1. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ?

Réseau, nouvelles technologies et jeunes.

Beaucoup de recrutements sur des des profils « juniors » à Bordeaux, notamment dans le secteur du numérique.

Malgré le travail des structures dédiées, l’accompagnement des jeunes diplômés reste une problématique et mon expérience au quotidien me fait penser qu’il y a encore beaucoup de travail. Les sites internet ne font pas tout. Les jeunes se sentent démunis et sont souvent confrontés au manque de conseils dans leur recherche de job ou même de stages.

J’essaie d’apporter ma contribution, à mon niveau, notamment grâce à mon expérience d’ancienne recruteuse.

 

  1. A quoi reconnait-on un néo bordelais ?

Il veut être plus bordelais que le bordelais.

 

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?

Dans une start up du numérique ou dans l’ESS (économie sociale et solidaire).

 

  1. BX, une ville où entreprendre ?

Bordeaux, ville à tout faire et surtout à vivre.

 

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre

Bientôt la mienne … peut être ….

 

  1. Le plus beau projet pour la ville ?

La réfection du Quai de Paludate, enfin ….

 

  1. Votre « événement » bordelais préféré ?

Les brocanteurs aux Quinconces.

 

  1. Votre asso, club d’influence préféré ?

Je n’ai pas d’asso ou de club « préféré »; j’aime plutôt les vraies personnalités, celles qui sont dans la spontanéité de la rencontre, sans faux semblants. Les rencontres font les opportunités.

 

  1. Le réseau pro qui vous correspond ?

Le mien ! il est justement fait de toutes ces rencontres et échanges.

 

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ?

La place de la Bourse, carrefour des quartiers où frétille l’économie bordelaise.

 

  1. Une ville de France ou du monde qui ressemble à Bordeaux, ce serait ?

En tant qu’ex parisienne, je trouve que Bordeaux n’a rien à envier à Paris.

 

  1. Le blog, site, l’appli bordelaise dont je ne peux pas me passer ?

Linkedin : t’as du réseau et t’as pas LINKEDIN ???

 

  1. L’endroit le plus photogénique de la métropole ?

Bordeaux, la vue depuis la rive droite.

 

  1. La ligne de tram qui manque ?

Aéroport bien sûr !

 

  1. Mon cœur est Bordeaux Nord ou Bordeaux Sud ?

Bordeaux Sud, j’ai toujours été plus SUD que NORD. Origines obligent !

 

  1. A qui j’aimerais passer la main pour faire un tac au tac brillant et subtil?

J’ai déjà vu passer quelques bordelais/béglais auxquels j’aurai pu penser…

Mais une de mes « vraies dernières rencontres professionnelles » Frédéric CAUCHOIS, ancien Directeur Général de la Fondation Bordeaux Université, aujourd’hui Président de PEPITE INVEST

 

  1. La question à laquelle j’aurais aimé répondre ? Vos projets pour les 10 prochaines années ? Faire ce que j’ai toujours aimé faire, accompagner et aider les autres et en faire mon métier.

 

Guillemette Bardinet
Share
This