Son Bordeaux du Tac au Tac par Quentin ESTRACH

Quentin a co-créé Codebuds, entreprise bordelaise de développement web et mobile dont l’objectif est de transformer des idées et des potentiels en produits finis. Aujourd’hui il nous livre sa vision de Bordeaux par le biais de notre questionnaire du Tac au Tac.

 

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ? Le charme des petites rues pavées du centre-ville.

 

  1. Ce que j’aimerais cacher ? Le béton de Mériadeck.

 

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ? La base sous-marine, j’y suis allé récemment pour une exposition et l’ambiance qui s’en dégage est géniale.

 

  1. Un truc bordelais que je suis le seul à aimer ou à détester ? À détester : l’iBoat je ne comprends pas l’ engouement autour de cet endroit !

 

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ? La place de la victoire.

 

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ? Des quais, du conservatoire, aux Chartrons… on y fait des rencontres étonnantes.

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ? La plage, le club.

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ? Au Starfish, pub vivant et entouré d’autres bars tout aussi sympathiques.

 

  1. Suis-je transversal dans ma pratique de la ville ? Oui on peut aussi bien me trouver sur les quais en train de jouer au foot qu’au théâtre pour un spectacle de danse.

 

  1. L’endroit où j’avoue ne jamais être allé , que j’assume : La cité du vin, je n’ai toujours pas eu l’occasion d’y mettre les pieds.

 

  1. L’endroit où j’avoue ne jamais être allé, que je n’assume pas : Je ne suis jamais rentré dans la cathédrale de Bordeaux alors que je passe devant tous les jours.

 

  1. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ? Codebuds, ma société fraichement créée avec 3 associés portant sur la conception d’applications web et mobiles avec notamment un projet prometteur ! Stay tunned.

 

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ? Sur le toit du parking Victor Hugo (le dites pas trop fort).

 

  1. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ? Celui de notre ancien maire Alain Juppé, pour couvrir le plus large possible.

 

  1. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ? Oui je pense que Bordeaux à un complexe, elle est peut-être un peu trop vaniteuse.. et de sa météo capricieuse qui nous offre beaucoup de pluie.

 

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ? Bordeaux oui ! Mais les bordelais…. ça dépend sur lesquels on tombe.

 

  1. Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ? Le marché des capucins .

 

  1. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ? Oui j’adore faire découvrir la ville à mes amis néo bordelais.

 

  1. Votre commune de la Métropole préférée ? Talence, entre son complexe sportif, le parc de Peixoto et la fac j’adore y aller.

 

  1. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ? Le design des bâtiments récemment construits derrière la gare

 

  1. Ce qui ne doit pas changer ? Le tissu culturel de la ville, il est très facile de s’y épanouir culturellement.

 

  1. Un juron bordelais qui vous parle ? Pine d’huître me fait beaucoup rire.

 

  1. Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ? Un WorkOut sur le quai des sports.

 

  1. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ? Dynamique, numérique, croissant

 

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ? Pas mal de secteurs mais je dirais principalement le numérique.

 

  1. BX, une ville où entreprendre ? J’espère avoir fait le bon choix en installant mon entreprise, c’est une ville propice à l’entreprenariat.

 

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre : Codebuds, bien sûr mais plus sérieusement je dirais Lucine qui fait du bon travail sur le e-médical !

 

  1. Le réseau pro qui vous correspond ? MeetUp et ses nombreuses conférences techniques sur des sujets aussi variés qu’intéressants.

 

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ? Toutes les petites places du centre ville, les quais, Darwin et le marché des capucins !

 

  1. L’endroit le plus photogénique de la métropole ? Le miroir d’eau entre la place de la bourse et la Garonne derrière, de jour comme de nuit.

 

  1. La ligne de tram qui manque ? Celle qui m’emmènerait surfer à Lacanau !

 

  1. De quoi le bordelais ne parle-t-il jamais ? De son équipe de foot.

 

  1. Le lieu le plus politiquement incorrect ? Le quai de Paludate.

 

  1. Qu’est ce qui rassemble les bordelais ? La musique, la scène musicale, l’été les relâches et les open air.

 

  1. Mon cœur est Bordeaux Nord ou Bordeaux Sud ? Bordeaux Sud, sans hésitation.
Guillemette Bardinet
Share
This