Son Bordeaux du Tac au Tac par Juliette CORNE

Juliette Corne  « Job Profileuse » a monté le cabinet de recrutement « bon profil » qui met toute son énergie à créer des « match » entre recruteur et candidats. Dotée d’un bon réseau bordelais, aujourd’hui Juliette vous fait profiter de sa solide connaissance du milieu viti vini (Juliette a co-créé la société bordovino) et nous livre sa vision de Bordeaux par le biais de notre questionnaire du Tac au Tac.

 

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

Ses paradoxes : le mélange de douceur, de dynamisme, de classicisme et d’audace.

 

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

Pas grand-chose, mais tout n’est pas beau… la beauté des quais et paf le conservatoire

 

  1. Le dernier endroit qui m’est bluffé, surpris ?

Le Muséum du Jardin public, ça valait le coup d’attendre… j’y suis déjà allée 3 fois, et ça n’est pas fini

 

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ?

Le lou gascoun

 

  1. Un bordelais qui m’énerve ?

Celui qui n’a jamais quitté Bordeaux

 

  1. L’endroit où on est sur de ne pas me trouver ?

Je vais rarement rive droite, en dehors de l’activité des quais, je trouve ça pour l’instant un peu tristoune

 

  1. L’endroit où l’ on est sur de me trouver ?

Sur mon vélo dans toute la ville ou dans mon co-working à Luzine

 

  1. Suis-je transversale dans ma pratique de la ville ?

Oui j’ai habité à Nansouty aujourd’hui je vis aux Chartrons

 

  1. L’endroit où j’avoue n’être jamais allée que je n’assume pas

La piscine de Bègles

 

  1. Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ?

Le Bat Cub et d’ailleurs je ne l’ai jamais pris

 

  1. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ?

La passerelle Eiffel rénovée piétonne et cycliste

 

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

Dans le centre de Bordeaux, un Week-end de beau temps, tous les Bordelais sont à la plage, la ville est à vous !

 

  1. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ?

Le mien n’est pas si mal 😉

 

  1. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?

Malgré tout de son image obsolète de vieille bourgeoise

 

  1. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?

L’auditorium

 

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Oui de plus en plus et c’est tant mieux !

 

  1. Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ?

Les capucins, la place du marché des Chartrons, Darwin, les halles Bacalan. Elle est très transversale cette réponse 😉

 

  1. Avez-vous déjà invité un néo Bordelais ?

Oui très souvent et naturellement mixés avec des bordelais pur souche, autrement c’est pas drôle.

 

  1. Le sujet de conversation récurrent ? le marché de l’emploi ; en tant que chasseur de tête je vois beaucoup de candidats parisiens. Souvent dans un couple, un seul est venu avec un poste dans ses bagages. Le marché bordelais existe mais il faut le comprendre, se faire un réseau… et ne pas forcément chercher le même poste ou la structure identique à celle qu’on avait à Paris.

 

  1. Votre commune de la Métropole préférée ?

Bordeaux forever

 

  1. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?

La queue de 3Km chaque jour devant l’Entrecôte… un mystère !

 

  1. Ce qui ne doit pas changer ?

Ce petit air de vacances qui plane toujours

 

  1. Un juron qui vous parle ?

Le gonz, la drôlesse…

 

  1. Le marché du travail à Bordeaux en  trois mots clés

Réseau, caché, adaptabilité

 

  1. A quoi reconnait-on un néo bordelais ?

Il s’étonne de voir la pluie tomber pendant des semaines

 

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?

Encore un pied à Paris ou indépendant. La bonne piste, c’est sans doute les start up ou les PME en développement, qui ont besoin de recruter des fonctions support, des jolis profils passionnants à chasser !

 

  1. Bordeaux, une ville ou entreprendre ?

Définitivement oui, mais il y a encore beaucoup à faire

 

  1. Une petite entreprise , une start up à suivre

Marbotic des jouets connectés en bois

 

  1. Votre événement bordelais préféré ?

Le midi musical (les concerts à 10€ le vendredi midi au Grand Théâtre), la brocante des quinconces, la fête du vin nouveau rue notre dame

 

  1. Votre asso ; club d’influence préféré

La maison de quartier Chanteclerc

 

  1. Le réseau pro qui vous correspond ?

J’entretien mon réseau à l’heure du déjeuner, c’est un moment très propice, ma cantine ? le Lichen Café. Autrement je pense intégrer un réseau BNI (groupe d’échange entre entrepreneurs)

 

  1. Une ville qui ressemble à Bordeaux, ce serait ?

Aix en Provence en plus petit, même beauté XVIIIème, même pierre blonde, même élégance

 

  1. Les quartiers ou ville de demain

Les bassins à flots et Bacalan

 

  1. Le blog, site dont je ne peux pas me passer ?

My littel spoon pour les recettes et les bonnes adresses et La ruche qui dit oui, l’appli n’est pas locale mais la pratique oui !

 

  1. La ligne de tram qui manque

Aucune originalité, mais celle qui va à l’aéroport

 

  1. De quoi le Bordelais ne parle t-il jamais ?

De son salaire et du prix de sa maison

 

  1. Le Lieu le plus politiquement incorrect ?

Politiquement incorrect ? c’est pas très bordelais ça !

 

  1. Qu’est-ce qui rassemble les bordelais ?

Un verre de vin et un dimanche de plage

 

  1. Qu’est ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

J’ai créée  plusieurs entreprises

 

  1. Qu’est ce que Bordeaux à fait pour moi ?

Une qualité de vie incroyable

 

Guillemette Bardinet
Share
This