Son Bordeaux du Tac au Tac par Joëlle Bordeau

Aujourd’hui Joëlle BORDEAU, Pilote des lignes chez Mots & Compagnie, nous livre sa vision de la ville par le biais d’un questionnaire du tac au tac.

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

Les endroits et les talents cachés, derrière une porte bien fermée, un rideau baissé, au cœur d’un atelier…

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

Le marché des Grands Hommes (enfin c’est plutôt l’architecte qui devrait se cacher).

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ?

L’arrière-scène du Grand-Théâtre de Bordeaux quand je travaillais à l’Opéra, lieu magique

  1. Un truc bordelais que je suis la seule à aimer?

La pluie… pour l’odeur qu’elle laisse après son passage

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ?

Le bain de pied du miroir d’eau

  1. Un bordelais qui m’énerve ?

Aucun en particulier… et tous ceux qui râlent en général

  1. L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ?

La bibliothèque du Capc car malheureusement elle a fermé

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ?

Sur la lune, mon espace de coworking

  1. Suis-je transversale dans ma pratique de la ville ?

Plutôt à cheval sur mon vélo quelle que soit la météo. 

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

Chez moi dans mon atelier tout là-haut perché 

  1. Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ?

Plutôt le carnet de croquis… celui de Pierre Alechinsky.

  1. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?

De cinéma… mon préféré l’Utopia 

  1. Le(a) bordelais(e) important(e) des 10 prochaines années c’est qui ?

Celui qui aura l’audace et le talent de faire vivre ou revivre l’art contemporain

  1. L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?

Chez l’épicier de mon quartier ouvert tard le soir

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

J’espère, j’y œuvre 

  1. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ?

Oui… tout le temps sur la lune !

  1. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?

L’absence d’un quartier de belles tours pour faire contrepoids à la ville basse. J’ai bien dit de « belles » tours.

  1. Un juron bordelais qui vous parle ?

Pas trop jus rond… plutôt jus de raisin

  1. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ?

Plutôt marché des Capucins : couleurs, odeurs, saveurs

  1. A quoi reconnait-on un néo bordelais ?

Le néo… nez au vent, postérieur sur un vélo, une caisse de vin à l’arrière… ou dans le nez (tout dépend de l’heure). Dans tous les cas, il a du nez d’avoir flairé Bordeaux !

  1. Votre « événement » bordelais préféré ?

Itinéraire des photographes voyageurs pour les talents révélés, le marathon photo de Pola pour son appel à la créativité.

  1. Votre asso, club d’influence préféré ?

L’atelier d’Eco Solidaire, une belle asso

  1. Les quartiers ou villes de demain ?

Celles qui ont de l’audace et de la créativité

  1. Mon entreprise bordelaise favorite ?

Ephtée, une entreprise créée par Franck Tressens, malletier d’art basé à Bordeaux et La Machine à Lire, dirigée avec talent et générosité par Hélène des Ligneris.

  1. Mon chef d’entreprise bordelais préféré ?

Jean-Charles Rinn, pdg d’Adam Packaging, pour sa conviction, son audace, son authenticité, sa manière de faire collectivement

  1. La ligne de tram qui manque ?

L’aéroport

  1. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

Je l’ai épousé… ah non, il n’a pas de x pardon !

  1. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?

Elle m’a vue naître.

 

 

Guillemette Bardinet
Share
This