Son Bordeaux du Tac au Tac par Jean Marc GANCILLE

Co-fondateur de Darwin et bordelais pendant 20 ans, Jean-Marc Gancille a quitté Bordeaux en 2018 pour de nouvelles aventures australes. Il nous avait promis un Tac au tac…. aujourd’hui plus distancé !

 

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

La ville de pierre et Darwin, dichotomie caricaturale d’un Bordeaux qui hésite entre conservatisme et lâcher prise.

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

La bétonisation galopante et Bastide Niel en particulier

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ?

L’Impasse d’Agen, encore et toujours

  1. Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ?

La rue Sainte-Catherine

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?

Incontestablement les Radis Noirs (club de rugby des anciens partenaires du CABBG), gratitude éternelle

  1. Un bordelais qui m’énerve ?

Je ne déteste rigoureusement personne

  1. L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ?

L’entrecôte

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ?

Sur mon vélo

  1. L’endroit où j’avoue ne jamais être allé(e) ?
  • Un que j’assume : Chez Pompon
  • Un que je n’assume pas : la Cité du vin
  1. Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ?
    Le skate à la caserne Niel (private joke pour Philippe Barre)
  2. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ?

Toc Toc Compost ! Vous verrez.

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

La friche Bel Sito à Floirac, magique.

  1. Le(a) bordelais(e) important(e) des 10 prochaines années c’est qui ?

Ceux/celles qui ne subordonneront plus l’écologie à l’économie ; ceux/celles qui préféreront la fraternité au repli ; ceux/celles qui défendront le vivant par dessus tout

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Ni plus ni moins qu’ailleurs. Mais dire qu’on s’y intègre difficilement est une légende.

  1. Votre commune de la Métropole préférée ?

Bègles

  1. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?

Qu’elle ne fasse pas suffisamment confiance à ses ressources locales

  1. Ce qui ne doit pas changer ?

Rien. Tout évolue. Heureusement.

18. Qui pour remplacer Juppé ?

Greta Thunberg
  1. BX, une ville où entreprendre ?

Une idée mûre s’épanouit partout

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre

Les Détritivores

  1. Le plus beau projet pour la ville ?

La stratégie de résilience de Bordeaux… on peut rêver.

  1. Votre « événement » bordelais préféré ?

Climax

  1. Votre asso, club d’influence préféré ?

Les Impassients, l’asso des riverains de l’Impasse d’Agen

  1. Le réseau pro qui vous correspond ?

Aquitaine Active

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ?

L’espace public, partout où il n’est pas privatisé

  1. Mon entreprise bordelaise favorite

Evolution, « maison mère » de Darwin, je lui dois l’essentiel

  1. Mon chef d’entreprise bordelais préféré ?

Le duo de choc de l’Economie Sociale et Solidaire locale : Frédéric Petit (Elise Atlantique) + Sylvain Lepainteur (Conciergerie Solidaire)

  1. L’endroit le plus photogénique de la métropole ?

La Garonne et la façade des Quais à l’aube et au crépuscule depuis le Pont de Pierre

  1. La ligne de tram qui manque ?

Celle qui va direct au Grand Crohot

  1. Le lieu le plus politiquement incorrect ?
    L’aéroport, à rebours de toute conscience de l’urgence climatique
  2. Qu’est ce qui rassemble les bordelais ?

La lumière

  1. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

Déjà j’ai énervé pas mal de monde J et à part ça l’aventure collective merveilleuse de Darwin dont l’onde de choc locale et nationale ne cesse de me rendre fier.

  1. Bordeaux vu de loin

L’insurrection qui vient

  1. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?

Me rendre très heureux pendant 20 ans

  1. Ce qui me manque de Bordeaux

Je ne suis pas de nature nostalgique mais je mesure que le contexte bordelais des 15 dernières années m’a offert l’occasion d’un épanouissement intellectuel total. La proximité de certaines personnes qui y ont contribué et qui le savent me manquera à jamais

Guillemette Bardinet
Share
This