Son Bordeaux du Tac au Tac par Christophe de la CHAISE

Directeur Général du CECA www.ceca.asso.fr, initiateur de l’Université Hommes-Entreprises, Christophe de la CHAISE nous livre aujourd’hui sa vision de sa ville d’adoption au travers  de notre questionnaire du Tac au Tac.

“Hommes et femmes de l’entreprise, ouvrez grand vos chacras ensablés mais plein des bonnes résolutions de l’été, l’UHE ouvre ses portes ce jeudi 29 août”.

 

  1. Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

A la fois les richesses héritées du passé : le Grand Théâtre, le Bassin d’Arcachon- (cabanes de pêcheurs à Piraillan, l’océan…) et la transformation de la ville, source de son attractivité : rénovation des quais, quartier Euratlantique, Cité du Vin, …

 

  1. Ce que j’aimerais cacher ?

Certaines constructions récentes, qui risquent de mal vieillir (Ginko, certains immeubles autour de la Cité du Vin…)

 

  1. Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ?

La Meca, par son architecture originale au bord de la Garonne

 

  1. Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?

La Cité Mondiale du Vin (quai des Chartrons), immeuble de verre enserré dans les Chartrons, qui m’a fait arriver à Bordeaux il y a 29 ans !…

 

  1. L’endroit où l’on est sûr de me trouver ?

A l’église Notre-Dame, à côté du Grand-Théâtre, le dimanche à 11 heures.

 

  1. Suis-je transversal dans ma pratique de la ville ?

Si l’on parle de transport : oui : j’alterne le vélo, le tram et… ma voiture pour me rendre à mon travail à St Aubin-de-Médoc

 

  1. Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ?

Le Miroir d’eau : je suis admiratif de cette bonne idée d’Alain Juppé, qui a été copiée dans de nombreuses métropoles.

 

  1. Le « truc » auquel je crois et qui marchera ?

L’originalité du pont Jean-Jacques Bosc

 

  1. Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

A mon bureau à st Aubin, c’est le plus pratique, et c’est au milieu des pins ; au 5ème sous-sol des parkings de la Cité Mondiale du Vin (quand j’apprenais le saxo !..)

 

  1. Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?

Si elle a un complexe, c’est peut-être celui d’une ville trop gâtée par son patrimoine architectural, culturel, gastronomique, géographique.

 

  1. Le(a) bordelais(e) important(e) des 10 prochaines années c’est qui ?

Philippe Dessertine, Patrice Pichet, Sylvie Cazes, Jean-Claude Fayat, Marc Prikazky,…

 

  1. Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Oui- Bordeaux a accueilli de nombreux arrivants au cours des 10 dernières années : seul l’emploi du conjoint pose encore un problème important.

 

  1. Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ?

Les terrasses du Hilton aux Bassins à Flots

 

  1. Avez-vous déjà invité un néo bordelais ?

Oui, bien sûr

 

  1. Votre commune de la Métropole préférée ?

A part Bordeaux, St Aubin de Médoc, pour ses espaces verts et ses équipements sportifs (tennis !)

 

  1. Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?

Les grands axes minéraux du centre-ville (Triangle), sans aucun arbre…

 

  1. Ce qui ne doit pas changer ?

L’attractivité de Bordeaux depuis une dizaine d’années va-t-elle congestionner Bordeaux et sa métropole ?

Le Bassin d’Arcachon : merci à l’Etat et aux collectivités qui ont su préserver ce patrimoine exceptionnel au fil des années…

 

  1. Un juron bordelais qui vous parle ?

Il est gavé bon !

 

  1. Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ?

Créer des pistes cyclables sécurisées sur les boulevards

 

  1. Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ?

Pas encore à la hauteur de la réputation de Bordeaux

 

  1. A quoi reconnait-on un néo bordelais ?

A son accent parisien ! il demandera un pain au chocolat dans sa boulangerie préférée !

 

  1. Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?

Hi-tech, banques-finances- services- développement durable- ASD (Aéronautique-spatial-défense)-

 

  1. BX, une ville où entreprendre ?

oui

 

  1. Une petite entreprise, une start-up à suivre

Immersion (3D)

 

  1. Le plus beau projet pour la ville ?

LVG et Bordeaux Euratlantique pour apporter de l’emploi et favoriser les échanges avec l’extérieur

 

  1. Votre « événement » bordelais préféré ?

L’Université Hommes-Entreprises, bien sûr ! car c’est du beau, du nécessaire (réfléchir au sens et aux valeurs dans le monde du travail) et un beau projet : changer le monde de l’entreprise !

 

  1. Votre asso, club d’influence préféré ?

Bordeaux Invest

 

  1. Le réseau pro qui vous correspond ?

Le CPA (anciens de l’Executive MBA d’HEC)

 

  1. Les lieux qui « font » Bordeaux ?

La Cité du Vin, le Grand Théâtre, les quais, l’Auditorium, le Museum de Bordeaux, Sciences et Nature (Jardin Public), les Capucins, les boulevards, les échoppes, les boutiques de vins.

 

  1. Une ville de France ou du monde qui ressemble à Bordeaux, ce serait ?

Versailles, Vienne

 

  1. Les quartiers ou villes de demain ?

Bordeaux Euratlantique

 

  1. Mon entreprise bordelaise favorite

GT Solutions

 

  1. Mon chef d’entreprise bordelais préféré ?

Marc Prikazky (Ceva)

 

  1. L’endroit le plus photogénique de la métropole ?

Le sommet de la flèche St Michel

 

  1. Qu’est ce qui rassemble les bordelais ?

Le pain, le vin, le Bassin, comme dit Alain Rousset!, sa gastronomie.

 

  1. Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

Création de l’Université Hommes-Entreprises : un lieu de partage, d’émotions, de réflexion, de remise en question positive avec les plus grands penseurs, sportifs, écrivains, grands témoins de notre temps

Pour moi, aujourd’hui, on ne peut plus faire l’impasse sur la question du sens, des valeurs qui nous animent et les enjeux de notre pays, de notre civilisation vont bien au-delà de la question environnementale.

 

  1. Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?

Elle m’a adopté, m’a procuré un cadre de vie agréable.

 

 

 

Guillemette Bardinet
Share
This