Son Bordeaux du tac au Tac par Alice BALLU

Alice Ballu, créatrice de Taste-Bordeaux Wine and Sea Tour. Jeune femme du cru, ayant fait un détour par le Japon et l’Afrique, Alice organise des wine tours, des séjours profilés  à Bordeaux et sur le bassin d’Arcachon qu’elle connait comme sa poche. Aujourd’hui, elle nous livre sa vision de Bordeaux par le biais de notre questionnaire du Tac au Tac.

 

1.Ce que j’aime montrer de Bordeaux ?

Sa région : le bassin d’Arcachon et les châteaux ! D’où Taste !

 

2.Ce que j’aimerais cacher ?

Les travaux

 

3.Le dernier endroit qui m’ait bluffé, surpris ?

Le Museum d’histoire naturelle, depuis le temps qu’on attendait sa réouverture…

 

4.Un truc bordelais que je suis la seule à aimer ?

J’aime : Un petit rosé en hiver !

 

5.Un grand classique de Bordeaux que je n’aime pas ?

La victoire.

 

6.Les lieux moteurs de mon intégration à la ville ?

L’aéroport pour partir et pour revenir, les quais des Chartrons ou tout a commencé à Bordeaux pour moi il y a environ 30 ans et les petits bars de quartiers, nickel pour s’intégrer !

 

7.Un bordelais qui m’énerve ?

Celui qui croit connaitre Bordeaux grâce à son réseau alors qu’il est là depuis 6 mois !

 

8.L’endroit où l’on est sûr de ne pas me trouver ?

(« Plus » me trouver !!) : Au Monseigneur, trop vieille ou pas assez !!!

 

9.L’endroit où l’on est sûr de me trouver ?

En gros : Au Jardin Public au printemps, sur une pinassotte l’été, sur la route des vins l’automne et dans un musée l’hiver. Et tout ça, avec mon fils !

 

10.Suis-je transversal(e) dans ma pratique de la ville ?

Ouhla, la géométrie et moi, ça fait 3 ! Disons que je vais où mon vélo va…

 

11.L’endroit où j’avoue ne jamais être allé(e), que j’assume

A Lacanau.

 

12.L’endroit où j’avoue ne jamais être allée, que je n’assume pas

La cité Fruges de Le Corbusier à Pessac. Et à la piscine du Grand Parc. Pas encore.

 

13.Le « truc » auquel je n’ai pas cru et qui marche ?

Le tram.

 

14.Le « truc » auquel je crois et qui marchera ?

Le bateau « petit mousse » du Jardin Public qui va renaitre, extra !

 

15.Si j’ai envie d’avoir la paix je vais où ?

A l’océan, au Cap Ferret.

 

16.Celui ou celle dont j’aimerais avoir le carnet d’adresse ?

Marie Laure Hubert-Nasser ou Guillaume Fédou (encore lui !)

 

17.Bordeaux a-t-elle un complexe ? si oui de quoi ?

Un complexe d’infidélité peut être : Bordeaux n’aime pas qu’on aille voir ailleurs… mais on revient toujours !

 

18.Le(a) bordelais(e) important(e) des 10 prochaines années c’est qui ?

Les femmes dans le vin. Sûr !

 

19.L’endroit où je ne vais jamais mais dont j’ai besoin de savoir qu’il existe ?

Le grand théâtre.

 

20.Bordeaux ville d’accueil, de bienveillance envers les nouveaux arrivants ?

Grave, Bordeaux terre d’accueil !!!

 

21.Un lieu bordelais très néo bordelais friendly ?

Saint Michel (prononcer saint michhhhh) et le marché des Capucins (prononcer Les Capu)

 

22.Avez-vous déjà invité un néo bordelais ?

Oui mais c’est plutôt eux qui m’invitent !

 

23.Votre commune de la Métropole préférée ?

Bordeaux, bordeaux, et bordeaux, je suis très Bordeaux finalement, en tout : la couleur, le vin et la ville !

 

24.Ce que vous ne comprenez pas de Bordeaux ?

Son ancienne image de ville renfermée

 

25.Ce qui ne doit pas changer ?

Le beau et le bien.

 

26.Un juron bordelais qui vous parle ?

Le gonz, c’est un vrai PELLOSSSSS !

 

27.Une chose à dire, à demander au maire de Bordeaux ?

Ca vous dit Cher Nicolas, pour souder votre équipe, que Taste vous organise un petit wine tour ou une escapade sur le bassin ?

 

28.Le marché du travail à Bordeaux en trois mots clés ?

Entreprendre. Compétition. Sélection.

 

29.A quoi reconnait-on un néo bordelais ?

Ils répètent ce que les bordelais disent !

 

30.Ils travaillent dans quoi les néo bordelais ?

Euh… comme les bordelais non ?!? Et dans un co working !

 

31.BX, une ville où entreprendre ?

J’espère bien, pour Taste et pour moi !

 

32.Une petite entreprise, une start-up à suivre ?

TASTE, Bordeaux wine and sea tour ! Auto-ego-promo !

 

33.Le plus beau projet pour la ville ?

Le ravalement des façades

 

34.Votre « événement » bordelais préféré ?

Mon coeur balance : Un bon Girondins / PSG ou Girondins /OM !!!!

Et plus sérieusement : Itinéraires des photographes voyageurs, et c’est tout le mois d’avril en plus. Et Vinexpo aussi en fait ! Tellement d’événements à Bordeaux !

 

35.Votre asso, club d’influence préféré ?

Wanted Community Bordeaux.

 

36.Le réseau pro qui vous correspond ?

Trop de réseau tue le réseau donc les ami(e)s.

 

37.Les lieux qui « font » Bordeaux ?

Ses quais.

 

38.Une ville de France ou du monde qui ressemble à Bordeaux, ce serait ?

Rome ou Tokyo (ne cherchez pas le rapport !)

 

39.Les quartiers ou villes de demain ?

Rive droite, Bacalan si ça part pas en « pellosserie » (rapport à mon juron préféré !)

 

40.Mon entreprise bordelaise favorite

Vodka Pyla

 

41.Mon chef d’entreprise bordelais préféré ?

Tiphaine Argelas, elle tient la cabane de pécheurs à Piraillan, Gure Esperantza, lieu unique pour aller acheter son poisson frais, pêché du jour par son mari, Benjamin ! Et c’est ma soeur !

 

42.Le blog, site, l’appli bordelaise dont je ne peux pas me passer ?

Waze !

 

43.L’endroit le plus photogénique de la métropole ?

Depuis le milieu du pont Chaban.

 

44.La ligne de tram qui manque ?

Ah non, stop, ca suffit !

 

45.De quoi le bordelais ne parle-t-il jamais ?

De ses échecs !

 

46.Le lieu le plus politiquement incorrect ?

Malheureusement, Darwin !

 

47.Qu’est ce qui rassemble les bordelais ?

Les terrasses au soleil.

 

48.Qu’est-ce que j’ai fait pour Bordeaux ?

Un petit bordelais !

 

49.Qu’est-ce que Bordeaux a fait pour moi ?

Cette ville m’a fait revenir, et me ressentir aimée !

 

50.A qui j’aimerais passer la main pour faire un tac au tac brillant et subtil?

A Julie Lanoire Fabre, fondatrice avec Mathieu de Marien de l’agence bordelaise d’architecture Fabre / de Marien.

 

51.La question à laquelle j’aurais aimé répondre ?

J’aurais adoré faire un « fast and curious bordelais», à la Konbini !

 

Guillemette Bardinet
Share
This