Multi casquettes 

Depuis quelques années je décode la ville en accéléré à des postulants bordelais. J’ai inventé mon métier et une virée à la rafraichissante Université Homme Femme Entreprise cette année m’a appris que si un métier n’existe pas il suffit de le créer. Je mélange à ma guise et à la demande le réseau, la mise en relation, le coaching, la sociologie du territoire et l’immobilier.

Au fur et à mesure que la demande change et évolue, nous nous adaptons.

Notre routine :

-Une mise en relation avec un solide réseau de professionnels sérieux dont les futurs et nouveaux arrivants ont besoin de s’entourer.

-La reconnaissance du terrain et bien d’autres services que je ne dévoile plus en détails tant certains Exploreurs d’opportunités nouvelles s’en inspirent et s’en attribuent la paternité.

Malgré la diversité du métier, la partie immobilière reste ce que chacun comprend aisément  et retient, à savoir : « ah tu cherches une maison pour les gens qui arrivent » ou  « ah tu trouves des acquéreurs à des gens qui vendent leur bien ». J’ai longtemps répondu oui MAIS pas que, et expliqué la subtilité de BGV. Aujourd’hui je réponds OUI, je capitalise sur les infos que l’on ne manque pas de me donner, et lorsque cela peut « matcher » je mets en relation. Alors peut être devons-nous ajouter apporteur d’affaires à la longue liste de nos prérogatives pro !

 

 

Guillemette Bardinet
Share
This