Couper des arbres

Quel que soit le projet qui arrive en aval

Quelle que soit la ville que l’on veut nous construire

 

Arracher des arbres en plein centre-ville envoie un signal désastreux

dans une cité déjà qualifiée à longueur d’interviews de trop minérale.

On va replanter nous direz-vous, certes, mais quel gâchis et quelle maladresse, en ces temps où la terre est exsangue, de couper de vieux arbres.

J’ai entendu sur France culture récemment que les arbres ressemblent à des communautés humaines ingénieuses qui s’entraident via leurs racines pour aider les plus fragiles en partageant les nutriments (la vie secrète des arbres, Peter Wohlleben).

Ils s’entraident et nous, grands crétins, on les coupe.

Guillemette Bardinet
Share
This